Questionnaire sendinblue Your SEO optimized title
 Votre panier est vide  Votre compte

La Ferme du Temps jadis

Nous avons à déplorer ce qu'une association dite "de protection animale" a cru devoir infliger au gestionnaires d'une ferme pédagogique et que vivent, malheureusement, de nombreux éleveurs ou autres professionnels.

La méthode est éprouvée :

  • un quidam (voisin, concurrent, promoteur, etc.) mais rarement un client dénonce de prétendus agissements de maltraitance et alerte la mairie ou une association de protection animale ;
  • l'association et la mairie interviennent alors en dehors de tout cadre légal puisqu'il s'agit d'une prérogative préfectorale ;
  • des "inspecteurs" sans aucune formation spécifique contrôlent l'établissement, désignent les animaux prétendument maltraités et tentent de faire signer des documents d'abandon. En l'absence du responsable, les salariés laissent faire en raison de l'attitude, souvent agressive, de ces instrus. Des photos sont prises, voire détournées ;
  • l'éleveur ou le responsable se retourne vers la préfecture, seule autorité compétente. A ce stade les choses peuvent déraper. Soit la préfecture est dans son rôle et, à la suite d'une inspection en bonne et due forme; les choses s'arrêtent à ce stade car, ne l'oublions pas, les établissements d'élevage tout comme ceux de vente, font l'objet d'inspections régulières. C'est ce qui vient d'advenir dans le cas de l'association "La ferme du temps jadis", association de sauvegarde du patrimoine rural située à Auby dans le département du Nord

Il peut arriver que la préfecture emboîte le pas aux dénonciateurs. Parfois à juste titre et nous ne soutiendrons pas les personnes concernées, mais le plus souvent il s'agit d'un acharnement téléguidé par des associations ou fondations qui ne sont pas exemptes de critiques.

Il convient de préciser que, bein entendu, ces professionnels ont le soucis de leurs animaux et que ce n'est que l'évolution de la réglementation, qui n'est pas en adéquation avec leurs capacités financières, pour se mettre en conformité, contrairement à une fondation qui justifiait auprès de la Cour des comptes la critique d'une trésorerie pléthorique par la nécessité de disposer de trois années de budget.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 28/04/2021