Questionnaire sendinblue Your SEO optimized title
Bonjour
 
 Votre panier est vide  Votre compte

Dysfonctionnements à la SCC

La députée varoise Séverine Mauborgne a décidé de saisir le ministère chargé de l'agriculture au sujet du fonctionnement de la Société centrale canine ou, plus précisément de dysfonctionnements qui lui ont signalés.

Vous pourrez lire, ci-dessous, l'article publié par Var-Matin, le 16 août 2018

Article de Var Matin

Les expositions régionales (ci-dessus à Cavalaire), sont toutes placées sous l’égide de la Société centrale canine.

La Société centrale canine, association reconnue d’utilité publique (Arup) est le seul organisme national habilité à gérer tous les chiens possédant un pedigree, à travers le Livre officiel des origines (LOF).

Elle organise également des expositions de beauté, et chapeaute les sections dites utilitaires (ring, pistage, mondioring, RCI, gavage, campagne, etc.). Depuis 1952, ses statuts sont inchangés. Les vingt-six personnes composant le comité d’administration ont les pleins pouvoirs.

Des rapports accablants

En revanche, éleveurs et utilitaires (club d’utilisation et licenciés) n’ont aucun représentant, donc aucun droit de regard sur une gestion financière annuelle dépassant les dix millions d’euros.

Vincent Porcu, juge de travail – ex-secrétaire général de la Commission d’utilisation nationale (CUN) –, président du club canin de Roquebrune-sur-Argens depuis plus de 25 ans, réagit vivement : « En 2005, le rapport Coperci (1), dans le cadre duquel j’ai été entendu, pointait du doigt des déficiences statutaires graves ...

 

Var matin dysfonctionnements a la societe centrale canineVar matin : dysfonctionnements à la société centrale canine (118.69 Ko)

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 08/10/2018