Questionnaire sendinblue Your SEO optimized title
Bonjour
 
 Votre panier est vide  Votre compte

Canicule

Effet d'annonce

Ce 27 juin 2019, Didier Guillaume, ministre chargé de l'agriculture, a annoncé des mesures de restrictions au transport des animaux, mesure louable mais figurant déjà dans le règlement (CE) n° 1/2005 du Conseil du 22 décembre 2004 relatif à la protection des animaux pendant le transport et les opérations annexes.

Tout étant déjà mentionné dans le règlement communautaire, il est à craindre des excès de zèle des services de police ou de gendarmerie - et davantage d'associations, prétendument de protection animale qui pour certaines ont pris l'habitude se se faire justice elle-mêmes.

Le texte européen fixe une obligation de résultat tendant à ce que la température à laquelle sont exposés les animaux ne puisse, à aucun moment dépasser, 30° C, avec une tolérance de 5° C. On comprend bien qu'une telle mesure puisse concerner les transports en fourgons, bétaillères, etc. Il n'en va pas de même lorsque les animaux sont transportés avec une ventilation active qui régule la température à l'intérieur du véhicule ou bien lorsque les animaux sont transportés dans des containers étanches qui assure le maintien de la température idoine.

Nous considérons que les professionnels ou les prestataires qui sont en conformité avec les prescriptions du règlement communautaire ne sont pas concernés par les mesures de restrictions au transport des animaux édictées dans un texte qui n'a aucune valeur réglementaire.

En cas de verbalisation nous recommandons de faire mentionner sur le procès-verbal toutes les informations pertinentes (dispositifs mis en oeuvre, température dans le compartiment des animaux ou dans le container) et si cela n'était pas fait, de porter ces mentions avant de signer. Il est en outre recommander de se munir d'un thermomètre et de faire constater une éventuelle distorsion d'avec une autre mesure.

Ne doutons pas que seuls les professionnels seront concernés par cette mesure alors que les acteurs clandestins de la filière continuront à bine vibre puisqu'ils vivent cachés, malgré nos signalements réguliers.

Protection animale, une notion à géométrie variable

Nous tenons à préciser que le 20 juin 2019, un transitaire nous a alerté de l'état sanitaire inquiétant d'un chien en station animalière à Roissy. A l'heure de la pause méridienne, les vétérinaires n'étant ni présents, ni joignables sur la ligne téléphonique d'astreinte, nous avons dû prendre contact avec le ministère de tutelle. Aucune permanence n'étant assurée au ministère de l'agriculture nous avons dû adresser un message au Cabinet du ministre mais notre signalement est demeuré sans réponse.

Le transitaire a demandé en station animalière ce qu'il était advenu de l'animal, avec beaucoup de morgue il s'est vu répondre que cela ne le concernait pas.

La protection animale n'est pas la chasse gardée d'associations subventionnées et il est déplorable qu'un quasi "secret défense" puisse avoir cours en de telle occasion. Mais ce ministère est coutumier aux non réponses, en tous cas pour ce qui nous concerne.

Bref, la protection animale semble être une notion à géométrie variable.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 27/06/2019