Questionnaire sendinblue Your SEO optimized title
Bonjour
 

ADPFA

L'ADPFA (Association pour le développement du paritarisme des fleuristes et animaliers) a été créée à l'instigation des partenaires sociaux. Elle a pour charge de gérer le fond de financement du paritarisme, instauré par l'accord du 13 juin 2000.

Ce fond permet de ne pas mettre à la charge des seuls adhérents des fédérations patronales le coût induit par le fonctionnement d'une convention collective étendue. Les contributions mises à la seule charge des entreprises sur la base d'un forfait de 48 € par entreprise auquel s'ajoute une part variable de 0,10 % de la masse salariale, sont recouvrées par le groupe Mornay et reversées à l'ADPFA qui les utilise conformément à leur destination.

Outre la prise en charge des frais engagés par les négociateurs mandatés, les fonds du paritarisme ont permi le fiancement de plusieurs actions spécifiques :

  • Guide social,
  • Assises de la formation des fleuristes à Clermont-Ferrand,
  • Rapports de branche,
  • Information sociale de tous les employeurs qui appliquent la CCN fleuristes, vente et service des animaux familiers,
  • Enquêtes annuelles,
  • Prix aux concurrents de divers concours,
  • etc...

Le solde des fonds est attribué à égalité entre les collèges "employeurs" et "salariés" au titre des dépenses déléguées permettant aux organisations professionnelles de financées les actions qu'elles mènent elles même dans le cadre du paritarisme. Les sommes non utilisées peuvent être mises en réserves pour des utilisations futures, identifiées ou non.

 

inauguration-janssen.jpg

 

A l'occasion de l'inauguration des locaux acquis par l'ADPFA, rue Janssen à Paris, Gérard PAUCOD (Président, au centre) et Luc LADONNE (Vice président, à droite) de cette association ont procédé à un discours d'accueil des nombreux invités à cette manifestation, à laquelle assistait également le président de la FNFF.

De 2001 à 2007 Luc LADONNE a été le chef de file de la délégation du secteur de la vente et des services des animaux familiers au sein de la Convention collective fleuristes, vente et services des animaux familiers. Il a signé tous les textes négociés durant cette période. Il a notamment introduit des dispositions tendant à ne pas pénaliser les adhérents des fédérations patronales en ne les rendant applicables de plein droit, qu'après parution de l'arrêté d'extension.

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 15/09/2012